jeudi 29 juin 2017

Film du jour: The Beguiled

En attendant de découvrir la nouvelle version de Sofia Coppola, place à The Beguiled de Don Siegel, qui est tiré du livre de Thomas Cullinan. Voici un film ingénieux qui opère à différents niveaux (politique, religieux, féministe) sur un soldat blessé qui est recueilli dans un pensionnant de jeunes filles. La mise en scène tendue n'est pas exempte d'un climat de sentimentalité et Clint Eastwood offre une prestation tout à fait adéquate. ***1/2

mercredi 28 juin 2017

Entrevue Beatriz at Dinner

Cinéaste hétéroclite, Miguel Arteta signe un film criant d'actualité avec Beatriz at Dinner où il confronte compassion et capitalisme sauvage. Je me suis entretenu avec le réalisateur et le fruit de mon entrevue se trouve dans les pages du Journal Métro.

Film du jour: No Man's Land

Les films d'Alain Tanner se suivent et se ressemblent. No Man's Land parle toujours du mal-être généralisé, du capitalisme qui détruit les idéaux et du désir d'être ailleurs. Sauf que le scénario sur le destin de jeunes gens tourne à vide malgré la présence de superbes paysages et des mélodies imparables de Terry Riley. Le récit paraît daté bien que le propos demeure d'actualité et le manque flagrant d'humour amène une suffisance à l'ensemble. **1/2

mardi 27 juin 2017

Nouveautés Blu-ray/DVD: Heli, T2 Trainspotting, Chips

Les nouveautés sont encore une fois clairsemées cette semaine au niveau des sorties Blu-ray et DVD.

Heli: Sorti il y a quelques années, cet excellent film d'Amat Escalante est enfin disponible en édition américaine. Il s'agit d'une charge féroce sur la violence qui n'épargne rien ni personne, foudroyant les sens avec son suspense infernal. À méditer. ****

T2 Trainspotting: Suite improbable d'une oeuvre culte, ce nouveau long métrage signé Danny Boyle utilise la nostalgie comme vecteur d'une intrigue inconséquente, longuette mais tout de même assez cocasse et spirituelle. Pour les fans inconditionnels. ***

Chips: L'art de détruire une série à succès à l'aide de ce remake vulgaire et rarement drôle, qui est tout de même mené avec entrain. Ce n'est évidemment pas suffisant. **

Film du jour: The Lodger

Disponible à partir d'aujourd'hui chez Criterion, The Lodger est considéré par Alfred Hitchcock comme son véritable premier film. Si l'on retrouve à l'état brut ce qui allait marquer son art (suspense et romance, extase versus meurtre, l'homme accusé à tort qui reçoit la foudre de la société), le long métrage s'apparente à un véritable brouillon, bien flou dans sa première moitié et plus resserré par la suite. On sent son amour pour le cinéma de Lang et Murnau, alors que plusieurs moment s'avèrent visuellement très accomplis. ***

lundi 26 juin 2017

Film du jour: The Score

Tourné à Montréal, The Score de Franz Oz avait tout pour être une immense oeuvre de braquage avec sa distribution à tout casser qui comportait Marlon Brando, Robert De Niro et Edward Norton. Malheureusement, le scénario peu original et le traitement sans envergure n'a jamais permis au long métrage de sortir du lot. Qui sait, peut-être que le film mérite d'être redécouvert... À la Cinémathèque québécoise. **1/2

dimanche 25 juin 2017

Film du jour: Dans la ville blanche

Pour son lancinant Dans la ville blanche, Alain Tanner convie Bruno Ganz à une errance dans Lisbonne où il rencontre une femme qui pourrait bien lui faire oublier sa compagne. Voilà un très joli film sur l'amour d'une personne et surtout d'un pays, alors qu'un voyageur ne fait progressivement qu'un avec le lieu où il se trouve. Bercé par une trame sonore jazzée et magnifiquement photographié, le récit d'une lenteur assumée finit par ensorceler. ****