lundi 27 février 2017

Entrevue avec Stéphane Brizé pour Une vie

Doté d'une feuille de route presque impeccable, le cinéaste Stéphane Brizé est de retour avec Une vie, une adaptation enlevante d'un classique de Maupassant. Je l'ai rencontré lors de son passage à Montréal et mon entrevue se trouve dans les pages du Journal Métro.

Film du jour: Twister

L'acteur Bill Paxton est décédé en fin de semaine à l'âge de 61 ans. Parmi tous les longs métrages qu'il a pris part, son plus emblématique est certainement Twister de Jan de Bont qui a marqué la renaissance du film catastrophe en 1996. Il s'agit d'un divertissement de classe, drôle et enlevant, où l'acteur hyper charismatique tient la vedette aux côtés de Helen Hunt, Cary Elwes et du regretté Philip Seymour Hoffman. Du cinéma pop-corn stupide et efficace dans la plus noble tradition du terme. ***1/2

dimanche 26 février 2017

Mes prédictions et choix personnels pour les Oscars

La 89e cérémonie des Oscars se déroule ce soir. Comme c'est la tradition depuis plusieurs années, voici mes prédictions et mes choix personnels.

Meilleur film
Prédiction: La La Land
Choix: Moonlight

Meilleure actrice
Prédiction: Emma Stone, La La Land
Choix: Isabelle Huppert, Elle

Meilleur acteur
Prédiction: Casey Affleck, Manchester by the Sea
Choix: Casey Affleck, Manchester by the Sea

Meilleure actrice de soutien
Prédiction: Viola Davis, Fences
Choix: Naomi Harris, Moonlight

Meilleur acteur de soutien
Prédiction: Mahershala Ali, Moonlight
Choix: Mahershala Ali, Moonlight

Meilleur réalisateur
Prédiction: Damien Chazelle, La La Land
Choix: Damien Chazelle, La La Land

Meilleur scénario adapté
Prédiction: Moonlight
Choix: Moonlight

Meilleur scénario original
Prédiction: Manchester by the Sea
Choix: Manchester by the Sea

Meilleur film d'animation
Prédiction: Zootopia
Choix: La tortue rouge

Meilleur documentaire
Prédiction: O.J. Made in America
Choix: Fire at Sea

Meilleur film en langue étrangère
Prédiction: Le client
Choix: Toni Erdmann

Meilleure trame sonore
Prédiction: La La Land
Choix: La La Land

Meilleure chanson originale
Prédiction: «City of Stars», La La Land
Choix: «City of Stars», La La Land

Meilleure direction photo
Prédiction: La La Land
Choix: Silence

Meilleur montage
Prédiction: La La Land
Choix: Moonlight

Meilleure direction artistique
Prédiction: La La Land
Choix: La La Land

Meilleurs maquillages et coiffures
Prédiction: A Man Called Ove
Choix: Aucun!

Meilleurs costumes
Prédiction: La La Land
Choix: Jackie

Meilleurs effets spéciaux
Prédiction: The Jungle Book
Choix: The Jungle Book

Meilleur montage sonore
Prédiction: Hacksaw Ridge
Choix: Sully

Meilleur mix sonore
Prédiction: Arrival
Choix: La La Land

Court métrage
Prédiction: Sing
Choix: Ennemis intérieurs

Court métrage documentaire
Prédiction: Joe's Violin
Choix: Watani: My Homeland

Court métrage animé
Prédiction: Piper
Choix: Blind Vaysha

Film du jour: REW-FFWD

En attendant de découvrir ce soir si Arrival va repartir avec des Oscars, on voudra revoir REW-FFWD, le surprenant moyen métrage que Denis Villeneuve a réalisé en 1994. Voilà une oeuvre visuellement accomplie, sorte de Memento avant son temps, qui montre la Jamaïque sous un jour différent. Le scénario a beau piétiner ici et là, son travail d'immersion est immense. ***1/2

samedi 25 février 2017

Les films préférés de... Olivier Asselin

Au Québec, personne ne fait du cinéma comme Olivier Asselin. En l'espace de quelques films seulement (La liberté d'une statue, Le siège de l'âme, Un capitalisme sentimental), il développe un style bien à lui, revenant aux sources du septième art. Je l'ai rencontré pour son récent et excellent Le cyclotron (mon entrevue) et je lui ai demandé quels étaient ses films préférés. Voici sa réponse...

« J'aime toutes sortes de films. J'aime beaucoup le cinéma contemporain, le vieux cinéma. Plus il est vieux, plus il me semble intéressant. Au début du cinéma, tout était possible. Quand tu regardes aujourd'hui, tu peux penser que tout est encore possible, mais le cinéma est assez sage. On essaye de le vendre comme un produit, donc on prend moins de risques. Si une formule fonctionne, on tente de la répéter.

Et ça, ça se passe non seulement au niveau de la forme, mais au niveau du scénario aussi. Ça se passe en France et partout. C'est tellement des scénarios à l'américaine. Ça ne paraît pas, mais c'est ça. Mais j'aime le cinéma surréaliste, Bunuel. Et aussi des films plus contemporains où il y a des audaces de scénario. Il y a des bons films. Mais ce n'est pas nécessairement les films qui vont aux Oscars! Pensons seulement au film allemand Victoria. C'est très bon! Et ce n'est pas seulement parce qu'il y a un seul plan séquence. »

Film du jour: The Forest For the Trees

Avant de se faire connaître sur la scène mondiale avec Toni Erdmann, la cinéaste allemande Maren Ade a réalisé The Forest For the Trees qui a fait sensation à Sundance en 2005. Il s'agit d'un petit film rudimentaire mais bien écrit, où une jeune femme naïve en quête d'amis se fait vilipender par tout le monde. La pauvre héroïne fait tellement d'efforts pour se faire accepter de son entourage que cela finit par se retourner par elle. Voilà un premier long métrage grinçant comme tout, bien interprété quoique un peu prévisible. À découvrir au Cinéma du Parc ce soir et demain grâce au Goethe Institut. ***

vendredi 24 février 2017

Sorties au cinéma: Une vie, I Am Not Your Negro, Les oubliés, A United Kingdom, Ça sent la coupe

Histoire et mélancolie composent la majorité des sorties en salles cette semaine dans les cinémas québécois.

C'est le cas notamment d'Une vie, alors que Stéphane Brizé adapte magistralement le classique de Maupassant, emprisonnant sa magnifique héroïne dans un cadre si particulier. D'un lyrisme à fleur de peau. ***1/2

Sélectionné aux Oscars dans la section documentaire, I Am Not Your Negro de Raoul Peck superpose trois récits de résistance afro-américaine. Un brûlot incendiaire et bien de son temps, qui souffre toutefois d'une forme un peu trop classique et d'un éparpillement de son matériel source. *** 

Un commentaire qui est valable pour Les oubliés de Martin Zandvliet, qui a été retenu dans la catégorie du meilleur film en langue étrangère. Alors qu'on présente une page d'histoire inconnue du Danemark, le long métrage est souvent plus intéressant à regarder pour sa technique si particulière que son scénario à formule. ***

C'est tout de même plus pertinent que A United Kingdom d'Amma Asante, un drame historique/biographique extrêmement classique et consensuel sur un amour interdit. Ce qu'on peut s'ennuyer devant ce téléfilm de luxe, une sorte de Loving en moins maîtrisé. **

Futur succès québécois, Ça sent la coupe de Patrice Sauvé est une production extrêmement quétaine, où le cinéma est aussi inexistant que la prise de risques. Tout y est conforme à cette recette de la comédie légère parsemée de pseudo drames, avec une distribution soignée dont l'assemblage lorgne en beaucoup moins bon vers l'émission culte La vie, la vie du même réalisateur. Sauf que cette fois la prémisse est molle et répétitive, propre à un consensus qui tombe un peu à plat. *1/2